Audio de vendredi 15.01.21

Courte méditation de T. Voiblet


Inviter

Il y a plus de plaisir à donner qu’à recevoir. Il y a plus de plaisir à partager qu’à garder pour soi. C’est ainsi que le Seigneur l’a enseigné et c’est ainsi que Dieu a voulu dépeindre une des facettes de la beauté des relations humaines : la beauté de celui qui trouve son plaisir dans l’épanouissement de son prochain.
Certaines choses que l’on partage sont perceptibles par nos sens : un repas, un foyer, un regard, un baiser. D’autres sont imperceptibles mais se ressentent : la joie, la connaissance, l’amour, ou l’expérience. Mais il est des choses dont l’existence ne trouve un sens qu’au travers du partage sans lequel celle-ci ne devient que du vent. C’est le cas pour les arts par exemple. Un art qui n’existe que pour soi en est-il encore un ? Quoi de plus triste qu’un tableau de maître dans une pièce obscure ou une symphonie jouée uniquement pour le compositeur ? La joie peut-elle naître dans un coeur isolé qui ne trouve pas une âme avec qui vibrer ?

La Bible nous parle de l’absurdité d’allumer une bougie et de la mettre sous un seau. A quoi servirait-il à un homme d’avoir une lumière rien que pour lui si celle-ci n’éclaire ni les autres ni le chemin ? Paradoxalement cette lumière deviendrait ce qui l’aveugle. Non ! Il est préférable de placer la lumière au centre de la pièce afin que tous puissent être éclairés, se voir et se contempler. Il y a de la joie à se voir, à s’inviter et à se retrouver ensemble autour de cette lumière !

Mais de quelle lumière parle-t-on ? Existe-t-il seulement une chose sur cette terre qui soit si merveilleuse qu’il nous serait inconcevable, intrinsèquement impossible de garder pour nous tout seul ? En y réfléchissant longuement, le monde semble bien dépourvu d’un tel trésor… Quoiqu’il y ait peut-être une trace de cela dans l’amour dans le couple, dans la famille, pour les amis. Cet amour qui ne peut se garder pour soi mais qui devrait toujours nous tourner vers l’autre. Une trace imparfaite cependant.

Mais voilà qu’en provenance directe des lieux célestes, de la gloire de Dieu le Père, l’Amour avec un grand A est venu sur terre en la personne du Fils unique de Dieu, Jésus-Christ. Il est la manifestation visible de l’amour du Créateur pour la créature. C’est un amour qui a quitté le meilleur pour le pire, un amour qui a accompagné, un amour qui s’est attaché, un amour qui a pleuré, un amour qui s’est sacrifié ! Un amour qui nous a sauvé !

Voilà le trésor du Ciel qui ne peut être gardé pour soi. Cette lumière qui devrait en éclairer tant d’autres autant que celle-ci nous a éclairé !
Lui qui est le seul à avoir vu Dieu, Lui qui est la Parole de Dieu, Lui qui est Dieu ! Peut-on le garder pour soi alors que c’est Lui qui s’est donné pour nous ?
Voyez quel amour le Père nous a témoigné pour que nous soyons appelés « enfants de Dieu ». Et nous le sommes !

Il y a plus ici qu’une doctrine, il y a plus ici qu’une tradition, il est question ici d’une relation. Cette relation paternelle qui fut inaugurée par le Fils qui est Celui venu pour révéler le Père. Et nous pouvons aujourd’hui nous tenir en sa présence car le Fils a payé le prix.

Alors comment partager cette relation avec d’autres ? Comment inviter encore des personnes autour de cette lumière ? Il y a tant de méthodes qui seraient possibles mais une des plus fondamentales seraient sans doute d’ouvrir et de lire les Écritures qui nous parlent du plan de Dieu pour que ce trésor soit déposé sur terre parmi les hommes. Une Bible offerte est un cadeau formidable pour celui qui aura le courage de l’ouvrir mais c’est aussi un cadeau pour l’assemblée que de pouvoir venir encore une fois contempler cette lumière qui n’est pas restée cachée mais qui s’est révélée aux hommes et qui maintenant nous éclaire un peu plus. Il n’est pas fou celui qui veut voir plutôt que de rester dans le noir. Qu’au travers de la lecture de cette Bible, de la Parole de Dieu, qu’il puisse être illuminé, que les yeux de son coeur soient illuminés afin de pouvoir comprendre quelle est la sagesse infiniment variée de Dieu au travers de son plan pour sauver une Humanité qu’Il n’a cessé d’aimer.
Cet amour ne s’arrête pas, cet amour encore t’appellera, cet amour toujours te tend les bras.

Que répondras-tu à cette invitation ?

 

Église Évangélique Baptiste
Rue Général-Dufour 34
2502 Bienne
Suisse
+41 (0) 32 341 20 70

2018 - 2021 © eebb | Église Évangélique Baptiste Bienne